Quel modèle de poêle à granulés choisir ?

Convection naturelle ou forcée, hydraulique ou canalisable… : la famille des poêles à granulés est grande et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Pour équiper votre logement d’un poêle à pellets, suivez ces quelques conseils qui vous aideront à faire votre choix.

Les différents types de poêles

Poêle à granulés

Il existe différents types de poêles à granulés :

  • Le poêle à air pulsé : ce poêle répartit de façon homogène la chaleur dans la mesure où il est équipé de ventilateurs électriques. On parle alors de convection forcée. Un léger bruit se fait entendre, notamment au moment de la montée en température.
  • Le poêle canalisable : cette installation vous permet de chauffer plusieurs pièces, même celles situées à l’étage
  • Le poêle hydraulique : ce poêle permet aussi de chauffer l’eau sanitaire

La puissance du poêle

C’est une information importante à prendre en compte. Choisissez un poêle à granulés dont la puissance suffira à chauffer votre logement. On considère qu’il faut 0,1 kW par mètre carré. Par conséquent, pour une pièce de 50 m², un poêle avec une puissance de 5 kW sera le minimum à envisager. Le rendement est également important, dans la mesure où c’est un indice d’économie d’énergie. Evidemment, mieux votre maison est isolée, plus votre solution de chauffage est efficace et économique.

L’emplacement du poêle

Il est nécessaire que votre poêle bénéficie d’une zone libre tout autour de lui. Par ailleurs, pour qu’il diffuse partout sa chaleur, l’idéal est de lui réserver un emplacement central dans la pièce et dans le logement.

L’autonomie

Inutile de le préciser, un poêle à granulés doit être rechargé en combustible régulièrement. Pour qu’il soit le plus autonome possible, il faudra penser à vérifier la capacité de charge de la trémie et le rendement du poêle. Qui plus est, un système de programmation permettra de réguler la chaleur et d’augmenter l’autonomie du poêle à plusieurs jours.